Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Président du Faso a reçu les rapports des années 2015, 2016 et 2017 du Médiateur Faso, Séré/Sérémé ce lundi 24 décembre en milieu de matinée. 

Selon Madame Saran Séré/Sérémé, nommée en octobre 2017, face à la presse, son institution a instruit 579 dossiers provenant de plus de 5 000 personnes. 104 dossiers ont fait l’objet de recommandations dont 76 ont connu un dénouement heureux contre 28 qui n’ont pas abouti. D’autres sont à l’étude ou en instance de décision auprès de partenaires tant du secteur public que du privé. 

Les différents dossiers portent essentiellement sur des problèmes de salaire, de carrière, d’indemnités, de justice ou de conflits entre populations, comme dans la Boucle du Mouhoun.

Le Médiateur du Faso s’est autosaisi de certains dossiers, comme dans la crise qui opposait les syndicats des pharmaciens du Burkina à leur ministère de tutelle. Le Médiateur du Faso a également pris part à des rencontres sous-régionales et internationales, et procédé à une réorganisation de l’institution.

Madame Saran Séré/Sérémé a rapporté que des activités de proximité ont aussi été menées en 2017, afin de rapprocher l’institution des populations, pour une meilleure appropriation et recours par celles-ci. 

Pour elle, les Burkinabè doivent œuvrer à renforcer les pouvoirs des institutions de la République pour une consolidation de l’Etat de droit.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir