Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Au dernier jour de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l"Afrique, une plénière à été consacrée ce matin au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique. 

Prenant la parole, pour exprimer la position de son pays, Roch Marc Christian Kaboré a d'emblée relevé que la situation sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest est dépendante de la déliquescence de la Libye. La communauté internationale, impliquée dans le conflit libyen, doit trouver une issue politique à cette crise, qui impacte négativement l'Afrique de l'Ouest. "La lutte contre le terrorisme n'est pas seulement une question du Sahel", ajoutera le président du Faso. C'est pourquoi, dans les prochains jours, précisément le 14 septembre prochain, se tiendra un sommet extraordinaire de la CEDEAO à Ouagadougou. Car au delà du Sahel, le terrorisme pourrait se propager dans toute la sous-région ouest-africaine.

C'est ce qui, selon le président du Faso, justifie l'idée d'un partenariat international, lancée les 25 et 26 août à Biarritz en France, lors du sommet du G7. Ce partenariat concernerait à la fois des appuis militaires, et l'aide au développement. "Les crises en Afrique, le terreau essentiel, c'est la pauvreté et l'ignorance", conclura le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir