Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

A partir du 1er juillet 2019, les emballages des cigarettes vendues au Burkina Faso vont changer. Ils doivent désormais portés des images «choquantes» dans le but d’avertir les usagers sur les conséquences de la consommation de tabac. 

Les conditions et les modalités de ces emballages ont été dévoilées hier mardi 25 juin 2019 au cours d’une conférence de presse tenue conjointement par le ministère en charge du commerce et celui de la santé. Les acteurs ont ainsi évoqué le contexte de l’implémentation du marquage sanitaire graphique des produits du tabac au Burkina Faso. 

« Ainsi, à partir du 1er juillet 2019, les images sur les paquets de cigarettes seront désormais obligatoires pour toutes marques vendues au Burkina Faso. Les emballages marqués et les emballages non marqués seront vendus concomitamment jusqu'à l'épuisement des stocks dans un délai raisonnable de 2 à 3 mois » informe le ministère en charge du Commerce.

Par ailleurs, le département en charge du commerce a précisé que ses services techniques tels la Brigade mobile de Contrôle et de la répression des fraudes (BMC), ceux du ministère de la santé et du ministère des finances à travers la douane vont veiller au strict respect de ladite mesure.

En rappel, cette mesure d’implémentation du marquage sanitaire graphique des produits du tabac a pour objectif « de protéger la population notamment la frange des jeunes des méfaits de la cigarette et à lutter contre la fraude et la contrebande de la cigarette ».

Selon l’OMS, la consommation de tabac est l’une des plus graves menaces sur la santé publique mondiale. Elle tue plus de 8 millions de personnes chaque année dont 4 800 au Burkina Faso. 

Source : DCPM/MCIA