Aujourd'hui,
URGENT
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 

SOCIETE

Dans un monde en perpétuelle mutation, où les technologies de l’information et de la communication sont en plein essor, les malfrats ne manquent pas d’inspiration pour troubler la quiétude des honnêtes citoyens. Et la Police Nationale, dont l’une des principales missions est la protection des personnes et de leurs biens, veille au grain et ne ménage aucun effort pour traquer ces délinquants pour une cité paisible. 

Dans cette dynamique, le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Sig-Noghin vient de mettre fin au parcours d’un réseau de faussaires, spécialisés dans la vente illicite de parcelles. Ledit réseau opérait dans plusieurs arrondissements de la ville de Ouagadougou, notamment les arrondissements 03, 08 et 09. Ces derniers commençaient d’abord par un repérage des parcelles non mises en valeur.

 Ensuite, grâce à l’outil informatique, ils arrivaient à établir plusieurs types de faux documents, tels des documents de parcelles, avant de procéder à leur vente. 

Les investigations menées, en collaboration avec la population, ont permis de mettre aux arrêts dix (10) présumés délinquants. Les enquêteurs ont pu saisir entre leurs mains près de six cent (600) documents composés, entre autres, de faux extraits de naissance et de cartes d’identité, de cachets contrefaits, de faux timbres, d’attestations et fiches d’attribution de parcelles, de dossiers de mutation de parcelles, d’imprimés de plan cadastral. Deux (02) ordinateurs portables, une (01) photocopieuse et un scanner font également partie du butin saisi.

 

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé