Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Un groupe de quatre personnes toutes de nationalité étrangère qui excellait dans l'escroquerie, l'usurpation d'identité, le faux et l’usage de faux, et le blanchiment d’argent par utilisation de moyens de communication électronique vient d’être interpellé par la BCLCC à travers sa Division des Enquêtes.

Leurs modes opératoires sont les suivants : dans le premier scénario du groupe, des faux profils Facebook sont créés avec des photos et pseudonymes de «𝐀𝐫𝐢𝐬𝐭𝐢𝐝𝐞 𝐁𝐚𝐧𝐜𝐞» et «𝗥𝗮𝗺𝗮 𝗹𝗮 𝘀𝗹𝗮𝗺𝗲u𝘀𝗲». Ces faux comptes sont utilisés pour appâter les victimes en leur proposant une aide financière. Une fois le contact établi et la confiance installée, la victime est mise en contact avec un complice jouant le rôle de manager pour afin d’entrer en possession des fonds.

C’est ainsi qu’en fonction du montant l’aide financière souscrit (700 000 FCFA à plus de 2 000 000 FCFA), la victime est invitée à verser des frais de dossier et d’assurance (50 000 FCFA à 150 000 FCFA). D’autres frais pour accélérer le dossier peuvent être demandés à la victime. Dès que ces montants sont perçus avec la victime, elle sera bloquée.

Dans le second scénario, des faux profils Facebook sont créés à partir de photos de belles femmes européennes pour appâter des victimes d’origine Africaine et particulièrement Burkinabé. Une fois l’invitation acceptée et quelques jours d’échange, le cybercriminel travaille à établir une relation intime avec la victime. Ensuite le cyber il se fait passer pour un touriste en provenance de la France ou du Canada et que son avion doit atterrir à Bobo-Dioulasso.

C’est ainsi qu’il rentre à nouveau en contact avec la victime en se faisant passer cette fois-ci pour un taximètre désirant acquérir une carte Sim avec un indicatif Burkinabé au profit dudit touriste. Plus tard, le cyber délinquant confirmera à la victime qu’il serait arrivé à Bobo et qu’il enregistre des difficultés avec sa carte bancaire pour assurer les frais du billet de son vol pour Ouagadougou. 

C’est ainsi qu’avec de manœuvres minutieuses le cyber délinquant se ferait verser des sommes d’argent pour un nouveau billet d’avion ainsi que pour ses frais d’hôtel. Des lors que l’argent est reçu, le contact est rompu avec la victime.

Les investigations menées par la Division des Enquêtes ont permis de saisir en leurs mains ce qui suit: 

Dix-sept (17) téléphones portables ; 02 ordinateurs portables ; dix-huit (18) box de Sim ;  une (01) carte SIM française ;quatre (04) clés USB ; un (01) disque dur ;un  (01) box de carte Sim française ; une (01) carte visa AFRICARDS UBA; deux (02) Cartes ECOBANK et BOA ; deux (02) Cartes Nationale d’Identité Burkinabé; une (01) Carte d’Identité Béninoise ; deux (02) fiches d’abonnement de carte Sim orange Burkina ; un (01) vélomoteur de marque NANO ; un (01) permis de conduire ; deux (02) photocopies de CNIB ; des cartes Sim incriminés comportant les numéros +33752828453 /67-93-83-97 /67-93-23-97 /64-73-96-78 et la somme de cent vingt-deux mille cinq cent franc CFA (122.500 FCFA).